Bourse Fernand-Landry de 10 000 $ (non renouvelable)

La bourse à la mémoire de Fernand Landry (1947-2000) a été créée en 2003, à l’occasion du 100e anniversaire d’Assomption Vie, afin de reconnaître son importante contribution à l’épanouissement de la Francophonie canadienne et de l’Acadie.

Fernand Landry détenait des baccalauréats ès arts de l'Université de Moncton, en sciences sociales de l'Université d'Ottawa et en droit de l'Université du Nouveau-Brunswick, ainsi qu'une maîtrise en droit de l'université Harvard. Après avoir enseigné le droit à l'Université du Nouveau-Brunswick, il s'est joint à Aldéa, son épouse, et à Me Pierre P. Tremblay pour fonder le cabinet d'avocats Tremblay Landry Landry. Il s'est alors vu confier par l'Université de Moncton la responsabilité de coordonner l'établissement de sa nouvelle faculté de droit. Il deviendra plus tard sous-ministre du premier ministre Frank McKenna.

C'est durant son mandat de doyen de la Faculté de droit que sera réalisée la construction du nouveau pavillon Adrien-J.-Cormier. Il sera ensuite vice-recteur à l'administration et aux ressources humaines de l'Université de Moncton, puis directeur général du VIIIe Sommet de la Francophonie en 1999. Il aura été président de la Société Nationale de l'Acadie, du Barreau du Nouveau-Brunswick, du Programme canadien de contestation judiciaire et du conseil d'administration d'Assomption Vie.

Pour être admissible pour cette bourse, il faut :

  • être un finissant et une finissante d’un programme de 1er cycle ou de 2e cycle de l’Université de Moncton;
  • entreprendre un programme de maîtrise ou de doctorat dans une université canadienne;
  • avoir obtenu une moyenne cumulative d’au moins 3,5 pendant le programme d'études universitaires;
  • s’être distingué par son engagement social ou communautaire ;
  • avoir démontré des capacités de leadership dans le cadre de ses études universitaires et / ou en milieu de travail ;
  • être un résident et une résidente des provinces de l’Atlantique;
  • et avoir l’intention de travailler dans la région de l’Atlantique une fois ses études complétées.

Demande :

Les candidatures doivent être envoyées à la Fondation de l’Assomption au

770, rue Main, coffret 6014, Moncton (N.-B.) E1C 1E7 au plus tard le 15mai

et doivent comprendre les éléments suivants :

  • Le nom, l'adresse et le numéro de téléphone du candidat ou de la candidate;
  • Le relevé de notes le plus récent;
  • Des recommandations écrites d'au moins 2 professeurs;
  • Un bref exposé écrit du candidat ou de la candidate, faisant état :
  1. de son engagement social et communautaire,
  2. des études envisagées,
  3. de son plan de carrière,
  4. des motifs pour lesquels la bourse devrait lui être accordée.

Pour obtenir plus d'information concernant cette bourse, veuillez consulter l'Index général des bourses de l'Université de Moncton.

Témoignage d’une boursière

Josée Lanteigne

Bourse Fernand-Landry en 2012 (voir photo ci-dessus avec le PDG d'Assomptoin Vie, Denis Losier)

« La bourse Fernand-Landry a enlevé un grand poids de mes épaules. En effet, ce soulagement financier m’a permis de diriger toute mon attention envers ma performance académique, ma recherche ainsi que mes activités de bénévolat. Être impliqué dans ma communauté a toujours été important pour moi, et c’est très gratifiant de voir que mes efforts sont reconnus.

Cette bourse a réussi à ancrer mon sentiment d’appartenance et de fierté envers ma province. Travailler en tant que psychologue dans un hôpital de la région, et ainsi redonner au Nouveau-Brunswick, est maintenant mon objectif principal. »